Conteneurs, pavillons de complaisance et paradis fiscaux

Dans le cadre de ses activités développées en parallèle aux expositions, Sporobole vous invite à une présentation de l’artiste Mitch Mitchell vendredi le 8 juin à 19h30, suivi à 20h d’une conférence d’Alain Deneault, sociologue, autour de l’évasion fiscale et du transport maritime: Conteneurs, pavillons de complaisance et paradis fiscaux : à qui profite le transport maritime de marchandises

« Plus de 60% du transport maritime est aujourd’hui géré depuis des ports francs tels que le Panama, le Liberia ou les Îles Marshall. Ces législations de complaisance invitent les armateurs de partout à immatriculer chez eux leurs navires en leur promettant de n’appliquer aucun droit digne de ce nom. Fuir le fisc, sous-payer son personnel, le priver de sécurité au travail, négliger l’entretien des navires et polluer les principaux cours d’eau du monde est donc aujourd’hui légion dans cette industrie gérée dans ces ports francs, hors la loi. Le transport de marchandises représenté emblématiquement par le conteneur ne pourrait avoir lieu aussi massivement qu’aujourd’hui sans ces conditions de déplacements maritimes que les législations de complaisance offrent à rabais. Cela se fait au détriment de la classe ouvrière et de l’écosystème. Grâce à cette pression sur les conditions de travail et à ce mépris écologique rendu possible, le phénomène de la délocalisation d’entreprises devient rentable. Il pousse au chômage les travailleuses et travailleurs du Nord tout en réduisant au rôle de bagnards les gens du Sud trouvant du travail dans des zones franches. L’heure est venue de prendre conscience de ce phénomène. » A.D.

Alain Deneault est chercheur au Réseau pour la justice fiscale – Québec, auteur de Offshore, Paradis fiscaux et souveraineté criminelle (Écosociété 2010), de Noir Canada, Pillage, corruption et criminalité en Afrique (Écosociété 2008) et de Paul Martin et compagnies, Soixante thèses sur l’alégalité des paradis fiscaux (VLB 2004).

Cette présentation est inspirée par l’installation Berth de Mitch Mitchell, présentée du 7 juin au 29 juillet 2012 à Sporobole. Cette installation est fabriquée à partir de milliers de conteneurs miniatures imprimés à la main, pliés et empilés, à mi-chemin entre l’entassement de conteneurs de cargos et l’empilement de pierres de carrière. Une relation claustrophobe mais néanmoins ludique créée dans cet espace devient une métaphore poétique de la production de masse, de la densité de population et de l’épuisement mondial des ressources. Sporobole est un centre d’artiste autogéré consacré aux pratiques artistiques actuelles, son mandat implique la production de connaissances transversales par l’entremise d’activités périphériques aux expositions. Ces activités visent à établir un espace de réflexion qui déborde du champ de l’art pour s’ouvrir à d’autres sensibilités disciplinaires. C’est dans ce contexte que le comité de programmation de Sporobole invite des intervenants de disciplines variées afin permettre la migration des concepts d’un champ de connaissance à l’autre.

SPOROBOLE
74, rue Albert,
Sherbrooke (Québec) J1H 1M9
Tél. +1 819.821.2326
Téléc. +1 819.821.2326
info@sporobole.org
http://www.sporobole.org

À propos Alain Deneault

Membre du Réseau justice fiscale, auteur de Paradis fiscaux, L’aveuglement volontairedu ministère québécois des Finances (Secrétariat intersyndical des services publics, 2012) et d’Offshore, Paradis fiscaux et souveraineté criminelle (Écosociété 2010).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *