Paradis fiscaux : qu’attend le Canada pour agir ?

ArgentCanLettre ouverte au ministre canadien des Finances, Joe Oliver

Monsieur le Ministre,
Pendant que les budgets d’austérité se succèdent à Ottawa comme dans bien des provinces et que les gouvernements multiplient les coupures dans les services publics, les sommes qui échappent au fisc chaque année sont, elles, en constante augmentation. Ainsi, l’investissement direct à l’étranger des Canadiens dans les paradis fiscaux a connu une croissance démesurée de 1 500 % en treize ans.
Le phénomène des paradis fiscaux nous force aujourd’hui à l’action politique rapide et déterminée. L’ampleur du problème est incontestable : (i) selon Statistique Canada, en 2013, 170 milliards de dollars d’investissements directs à l’étranger étaient placés dans des paradis fiscaux ; (ii) parmi lesquels la Barbade, qui regorge si abondamment de capitaux canadiens, qu’elle est aujourd’hui le troisième partenaire financier du Canada à l’échelle internationale. (iii) Selon la Banque des règlements internationaux (BRI), 50 % des transactions financières mondiales impliquent des comptes offshore localisés dans des paradis fiscaux. (iv) De plus, l’économiste James Henry a estimé qu’entre 21 et 32 mille milliards de dollars étaient placés dans des paradis fiscaux à l’échelle mondiale en 2010.

Pour télécharger le document complet en format PDF, veuillez cliquer sur le lien suivant :

LettreOuverte-JoeOliver-finale

2 thoughts on “Paradis fiscaux : qu’attend le Canada pour agir ?

  1. 15 novembre 2014 at 13:25

    En parcourant les blogs, je suis tombé sur le tien, je le mets dans mes favoris

  2. 1 septembre 2015 at 09:50

    Votre blog est magnifique, bel article et bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *