Indice d’opacité financière – Rapport descriptif sur le Canada en 2015*

Opacité financièrePREMIÈRE PARTIE : RAPPORT DESCRIPTIF

 Aperçu[1]

Le rôle du Canada dans le système offshore repose sur trois principaux éléments. Premièrement, si on le compare à ses pairs, son taux effectif d’imposition des entreprises est extrêmement bas. Deuxièmement, il représente un véritable refuge réglementaire pour l’industrie minière à l’échelle internationale. Troisièmement, les intérêts canadiens ont joué un rôle prépondérant dans la création des paradis fiscaux hors de son territoire, particulièrement dans les Caraïbes. Le Canada offre également certains services facilitant l’opacité financière.

Le Canada se classe parmi les pays les moins hermétiques avec 46 points d’opacité sur 100 dans la liste d’indice d’opacité financière, ce qui laisse à désirer.

Historique : le Canada dans les Caraïbes

L’histoire des relations commerciales entre le Canada et les Caraïbes remonte aussi loin qu’à la fondation de la Nouvelle-France[1] au 17e siècle. Au 19e siècle, ces relations étaient tellement étroites que le Canada désirait placer les colonies britanniques des Caraïbes sous sa propre administration coloniale. Londres a rejeté ses prétentions, mais en 1837 la Colonial Bank of the Caribbean, l’autorité bancaire des colonies britanniques dans la région a signé une entente avec la Halifax Banking Company lui permettant d’y exercer des activités avant même qu’elle ne soit inscrite à Toronto. Bref, pendant certaines périodes, Ottawa a exercé plus d’influence que Londres sur les décisions financières touchant les Caraïbes.

Pour télécharger la version française complète du document en format PDF, cliquez sur le lien suivant : Indice d’opacité financière du Canada 2015

* Version originale du document : Narrative Report on Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *